Contact Brochure Tarif
femme-senior-cuisine.jpg

6 raisons de se mettre à cuisiner

Bien vivre

Mis à jour le 11 Apr 2022

Ils sont 7 binômes finalistes à avoir été sélectionnés pour participer à la finale de Toque Chefs, le concours culinaire de Domitys. Plus que quelques jours avant de connaître le nom des grands gagnants, mais avant cela on passe en cuisine, ou plutôt on vous donne 6 bonnes raisons d’apprendre à cuisiner (avec en prime des conseils des finalistes).

  1. / Actualités
  2. / Bien vivre
  3. / 6 raisons de se mettre à cuisiner

« La cuisine est une vocation ! » selon le Chef Hervé Douard de la résidence Domitys à Pérignat-lès-Sarliève et finaliste de Toque Chefs. Si pour certains la cuisine est une passion, d’autres la considèrent plutôt comme une corvée, soit par manque de temps, d’envie ou d’inspiration. Si tel est votre cas, voici 7 bonnes raisons de vous y mettre.

C’est beaucoup plus simple qu’on ne l’imagine

Tout le monde peut s’y mettre et rien ne sert de se mettre une pression folle quand il s’agit de cuisiner. La cuisine d’aujourd’hui se veut plus décomplexée, plus proche des saisons, plus simple, moins élitiste, et tout aussi savoureuse. Quelques ingrédients suffisent à sublimer une omelette, quelques épices pour agrémenter vos viandes, ou un peu d’herbes fraîches pour accompagner les légumes de saison.
Pour débuter, choisissez une recette facile sur internet, ou comme le suggère Madame Escot, résidente à Pérignat-lès-Sarliève et finaliste de Toque Chefs : « Prenez un livre de cuisine pour suivre l’avancée de la recette pas à pas ».

Madame Bellal, résidente à Toulouse et finaliste de Toque Chefs : « Mon astuce pour cuisiner vite et bien, c’est de préparer tous les produits à l’avance. »

Chef Florian Relland de la résidence de Mont-Saint-Aignan, et finaliste : « Tout est une question d’organisation au préalable. » 

On apprécie les saisons et le vrai goût des aliments

Rien de tel qu’une virée au marché le dimanche matin pour sentir ces bonnes odeurs de fruits, de légumes et de poulet rôti. Dans les étals, les papilles sont en éveil et les produits locaux donnent envie. Comme le dit Madame Charlot, résidente à Ajaccio : « Il n’y a rien de mieux que des bons produits régionaux pour prendre plaisir à cuisiner. Mon truc, c’est le miel de châtaigner corse. » Alors prenez plaisir à découvrir ou redécouvrir les produits qui sont récoltés ou fabriqués près de chez vous.

Chef Gilles Presta de la résidence d’Ajaccio et finaliste Toque Chefs : « Mes grands-parents étaient originaires de Corse. J’aime travailler le plus souvent avec des producteurs locaux et les mettre en avant dans la préparation de mes plats." 

Toque Chefs résidence Domitys Morlaix

Cuisiner, c’est manger ce qu’on aime vraiment


En cuisinant ce que vous aimez manger, vous aurez plaisir à cuisiner. Votre corps vous parle et vous demande un délicieux gâteau au chocolat, écoutez-le. Bien se nourrir, c’est manger ce qu’on aime, en quantité raisonnable, tout en respectant les grands principes de nutrition (pas trop salé, pas trop de matière grasse, etc.). Dégustez vos plats préférés et vous retournerez sans aucun doute très vite aux fourneaux. C’est ce que Madame Gateau, résidente à Amboise et finaliste Toque Chefs, résume si bien en quelque mots : « j’aime manger ! ». Voilà une simple et bonne raison de cuisiner !

Chef Cyprien de la résidence de Toulouse et finaliste Toque Chefs : « Mon conseil à un débutant ? Goûter ses plats. »

Saviez-vous que vous pouvez déjeuner dans les restaurants Domitys ? Réservez une table !

On est fier de pouvoir s’attaquer à des plats de chefs

Plus on cuisine, plus on apprend et plus on maîtrise. Ne sous-estimez pas votre capacité à vous attaquer à de nouvelles recettes, même celles qui vous semblent inaccessibles de prime abord. Tout n’est qu’une question de perception et de confiance en soi. Choisissez une recette et entraînez-vous. Vous louperez peut-être la première fois, mais la seconde ou troisième tentative auront le goût de l’effort que vous avez mis dans votre plat. Côté déco grand chef, pourquoi ne pas acheter des petites fleurs à consommer pour parer de couleurs votre assiette.

« Au fur et à mesure, goûter, mettre des annotations sur le livre de recette pour que la prochaine fois, le plat soit encore meilleur. Utilisez des fleurs et des herbes pour mettre de la couleur et donner envie. »
Madame Escot résidente à Pérignat-lès-Sarliève, et finaliste Toque Chefs 

« Il faut prendre le temps d’apprendre ». Chef Jimmy Croizet de la résidence Amboise et finaliste

« Il faut de l’humilité en cuisine, et ne surtout pas penser que tout est acquis et que l’on sait tout. On apprend à tout âge.
Madame Gatien, résidente à Mont-Saint-Aignan, et finaliste

Concurrents Toque Chefs Domitys Maizières-les-Metz

On n’a pas besoin de matériel sophistiqué pour apprendre


Pour Madame Bellal, finaliste et résidente à Toulouse, « la sauteuse est un indispensable en cuisine ». Pour le Chef Cyprien Boucard, c’est plutôt « un éminceur ». Et pour Madame Charlot, résidente à Ajaccio : « un aiguiseur ».
Chaque cuisinier a son ustensile préféré dont il ne pourrait se passer. Même si les robots de cuisine pullulent dans les rayons, ce n’est pas pour autant qu’ils sont absolument nécessaires pour cuisiner. Pratiques certes, mais on peut tout à fait s’en passer. Les cuisiniers ne cessent de le répéter, l’indispensable est bien sûr un bon couteau. Rien ne sert donc de remplir votre cuisine de matériel sophistiqué, qui plus est encombrant.

« L’indispensable en cuisine ? Je dirais la tête, car c’est elle qui dirige tout. » Madame Gatien, résidente à Mont-Saint-Aignan, et finaliste

Pour le plaisir du partage et de la transmission  

S’il y a bien une chose sur laquelle tous les finalistes de Toque Chefs sont unanimement d’accord : on cuisine pour bien manger, mais aussi pour partager et transmettre. C’est le cas de Madame Bellal : « je cuisine pour faire plaisir et pour le bonheur des convives. » Mais aussi pour Madame Gateau : « La cuisine reste une affaire de famille où le sens du partage est très important. Il faut écouter ce que les anciens ont à dire et à nous apprendre. »

Madame Gatien, résidente à Mont-Saint-Aignan, et finaliste Toque Chefs : « Il faut partir avec l’idée qu’il faut cuisiner pour faire plaisir. »

Bientôt la finale de Toque Chefs….

La compétition Toque Chefs est un concours culinaire créé par Domitys. Elle propose à toutes les résidences de former un binôme, composé d’un chef d’un restaurant Domitys et d’un résident.  

La compétition dure 6 mois : candidature et présélection, concours régionaux, et enfin, la grande finale. Pour cette première édition, les 7 binômes auront à réaliser un plat et un dessert pour 6 personnes. La finale se tiendra dans la prestigieuse Ecole Lenôtre de gastronomie devant un jury composé de professionnels.

« Je suis très heureux d'arriver à ce niveau du concours, et encore plus de partager cette expérience avec Madame Bellal.
L'objectif maintenant est de ramener le trophée à la résidence.
C’est un vrai plaisir pour moi de partager
des moments culinaires avec nos anciens et cela donne un réel sens à mon métier. » 
Chef Cyprien Boucard de la résidence de Toulouse et finaliste Toque Chefs  

"Avoir l’occasion de retourner derrière les fourneaux mais aussi partager l’amour de la cuisine lors d'un moment convivial entre Chef et résident."  Madame Gatien, résidente à Mont-Saint-Aignan, et finaliste

" J’ai pu transmettre mon savoir-faire et partager un moment de convivialité avec un résident ". Chef Dhaouia BOUAFFAD de la résidence de Maizières-lès-Metz

D’autres articles peuvent vous intéresser