Contact Brochure Tarif
oreille-senior (2).jpg

Prévenir la perte d’audition grâce à des gestes simples

Bien vivre

Mis à jour le 10 Mar 2022

L’avancée en âge est un facteur de risque courant de perte d’audition. Lorsque les troubles s’installent, il est essentiel de consulter sans tarder. Plus la prise en charge est précoce, plus les chances de préserver votre capital audition sont importantes. Dans le cadre de la Journée Nationale de l’Audition, faisons le point sur le sujet à travers quelques conseils de prévention.

  1. / Actualités
  2. / Bien vivre
  3. / Prévenir la perte d’audition grâce à des gestes simples

La perte d’audition : qu’est-ce que c’est ?

La perte d’audition le plus souvent liée à l’âge

On parle de perte d'audition pour désigner l’ensemble des difficultés à écouter les sons. Celle-ci peut être plus ou moins sévère, bilatérale ou unilatérale, passagère ou permanente. Dans les cas les plus graves, il s’agit d’une surdité (aucun son n'est perçu). Avec l’âge, la perte d’audition, aussi appelée perte de l’acuité auditive ou presbyacousie, est un phénomène assez fréquent. Le système auditif se dégrade et des troubles de l’audition peuvent apparaître. Si la pathologie est généralement liée au vieillissement de l’oreille, elle n’exclue pas d’autres causes (traumatisme physique, exposition prononcée au bruit, hypertension, diabète, traitement médicamenteux…).

Les conséquences d’une perte auditive

Non traitée, la perte d’audition peut impacter la vie quotidienne. Les seniors distinguant mal les sons émis par leurs interlocuteurs, peuvent émettre des réponses incohérentes et rencontrer donc des difficultés à se faire comprendre. Une mauvaise audition peut en outre conduire progressivement à un mal-être, à un repli sur soi, à un isolement et à une diminution des stimulations essentielles pour préserver les facultés intellectuelles (perte de l’autonomie).

Nos conseils pour prendre soin de vos oreilles

Pour prévenir la perte d’audition, l’idéal est de prendre soin de vos oreilles au quotidien. Des gestes simples peuvent être adoptés. Pour commencer, évitez d’écouter la télévision ou la radio trop fort. Si vous aimez écouter de la musique, équipez-vous d’écouteurs ou d’un casque de bonne qualité. Il est par ailleurs conseillé de faire des pauses d’un quart d’heure toutes les heures avant de revenir à votre programme musical, au détour d’une promenade en pleine nature par exemple.

Pensez à nettoyer vos oreilles avec précaution pour éviter l’accumulation de cérumen. Attention aussi aux cotons-tiges qui, mal utilisés, peuvent s’avérer nuisibles. Comme tout autre organe, l’oreille a des besoins qui lui sont propres. Intégrer dans votre alimentation davantage de magnésium, de quercétine (présente dans les agrumes, le sarrasin ou les haricots verts) et d’acide alpha-lipoïque (épinards, rognons, brocolis…) est particulièrement recommandé en cas de problèmes auditifs. Enfin, limitez au maximum la prise de médicaments dits « ototoxiques », qui ont un impact néfaste sur les fonctions auditives.

Perte de l’ouïe : et si vous procédiez à un test auditif ?

Des scientifiques ont démontré l’effet préventif de la prise en charge des problèmes auditifs sur le déclin cognitif. En cas de signes avant-coureurs (sensation d’oreille bouchée, présence d’acouphènes, impression de moins bien entendre…), il ne faut donc pas hésiter à procéder à un dépistage auditif. Réalisé chez un audioprothésiste ou chez un médecin ORL, ce test est rapide et totalement indolore. Le professionnel explore les antécédents médicaux de son patient, le questionne sur ses habitudes de vie, puis procède à différents examens (otoscopie, série de tests sonores…) afin d’établir un bilan et vous conseiller sur votre parcours auditif.

Bouchons d'oreille sur-mesure, implants cochléaires, prothèses auditives, assistants d’écoute, aides de suppléance à l’audition… Les solutions proposées sont aujourd’hui nombreuses. Selon l’annuaire officiel de la Silver économie, moins d’un senior sur 2 a réalisé un test auditif ces 10 dernières années. Pourtant, 9 personnes âgées sur 10 se déclarent prêtes à s’équiper d’aides auditives si nécessaire !

Bien souvent, on ne se rend pas compte soi-même d’une perte d’audition. Les proches décèlent les changements en amont. Ils remarquent que vous n’appréciez plus autant parler au téléphone qu’avant, que suivre les conversations de groupe vous demande plus d’efforts, ou encore que vous devez prêter l’oreille avec attention pour les comprendre. Il est primordial de savoir les écouter s’ils vous alertent à ce sujet.