Contact Brochure Tarif
couple-senior-jardin.jpg

Y a-t-il un âge pour tomber amoureux ?

Bien vivre

Mis à jour le 3 Feb 2022

De nombreux seniors célibataires souhaiteraient pouvoir reconstruire une vie amoureuse après 60 ans. Pourquoi ne pourraient-ils plus tomber amoureux d’ailleurs ? Les désirs et les sentiments évoluent au fil des années certes, mais ils ne disparaissent pas. Comment faire des rencontres ? Comment reconnaître l’amour ? Quels bienfaits physiques et psychologiques l’amour peut-il apporter ? Quelques réponses avec Marie de Hennezel, psychologue et écrivaine.

  1. / Actualités
  2. / Bien vivre
  3. / Y a-t-il un âge pour tomber amoureux ?

La complicité, la tendresse, la confiance ou encore le rire sont autant de perspectives heureuses qu’offrent l’amour. C’est sans doute pour cela que beaucoup d’entre nous ne renoncent jamais à la possibilité de tomber amoureux.  85 % des personnes de plus de 50 ans pensent ainsi qu’il est possible de tomber amoureux à leur âge selon un sondage Domitys, mené en partenariat avec IPSOS en 2019. Si les 50-64 ans sont les plus convaincus (95 %), 86 % des plus de 65 ans partagent cet avis, ainsi que 65 % des plus de 75 ans. Et cette conviction partagée n’a rien d’utopique…

Le cœur ne vieillit pas

Coup de foudre ou rapprochement par affinités, l’amour s’explique difficilement mais une chose est sûre : il n’y a pas d’âge pour aimer et croire encore au coup de foudre. L’histoire de Claude et Claudine qui sont tombés amoureux à la résidence Domitys Le Carrousel de Cabourg en témoigne. Pour eux, il ne faut pas hésiter à se lancer dans une histoire, « sans tenir compte de l’âge » car « chaque jour n’est que bonheur ».

Un avis que partage la psychologue Marie de Hennezel : « Comme je l’ai écrit dans mon livre L’âge, le désir et l’amour, il y a une chose qui ne vieillit pas, c’est le cœur. L’organe oui, mais la capacité d’aimer ou de recevoir de l’amour est quelque chose qui ne vieillit pas. En revanche, il peut y avoir des obstacles à l’amour liés à l’âge ».

Comment vivre sa relation amoureuse ?

Parmi les obstacles, Marie de Hennezel cite le vieillissement sexuel. Car c’est vrai l’amour n’est plus aussi pulsionnel à 60, 70 ou 80 ans qu’à 30 ans. Mais l’intimité « devient plus tendre, plus sensuelle, beaucoup plus relationnelle, ajoute-t-elle. On reste longtemps à se regarder dans les yeux. On se caresse plus longuement et lentement. On se parle plus aussi. Et l’amour passe par là ! ».

Au quotidien, l’amour s’exprime aussi différemment, de manière plus libérée. Vivre ensemble est moins une condition de la relation amoureuse qui dure. Ainsi, des couples âgés de plus de 60 ans formés sur le tard choisissent parfois de garder leurs domiciles respectifs tout en multipliant les moments passés à deux.

Suis-je encore désirable à mon âge ?

Avec l’âge, on pense bien souvent que tomber amoureux est réservé aux jeunes. « Ce qui est corrélé à cet obstacle-là, c’est l’image de soi. Les femmes notamment se trouvent grossies, moins jolies. Elles pensent qu’elles ne sont plus désirables, qu’on ne peut plus les aimer », analyse encore Marie de Hennezel.

La question de l’estime de soi est donc centrale ici pour se laisser, si on en a envie, la possibilité d’aimer et d’être aimé. « Car finalement quand on retrouve une estime de soi, qu’on se dit qu’on a des choses à l’intérieur de soi que l’on peut transmettre, alors on peut tomber amoureux », assure-t-elle. 

Pourquoi tombe-t-on amoureux ?

Tomber amoureux est souvent un phénomène inexplicable. Mais chez les seniors, il est moins associé au désir pulsionnel qu’à l’envie d’être avec l’autre. Ce qui prime c’est l’expérience d’être bien avec cette personne. Des loisirs partagés et des morceaux d’histoire en commun peuvent aussi permettre de se rapprocher.

« Selon les témoignages que j’ai pu entendre, c’est surtout le charme de l’autre qui opère. Et le charme n’a rien à voir avec la peau ou les muscles. C’est d’un tout autre registre », rappelle Marie de Hennezel.

L’amour pour retrouver une seconde jeunesse ?

Tomber amoureux ne rajeunit pas au sens propre. En revanche, cela permet de raviver des émotions que l’on croyait ne plus vivre. Et, « les seniors amoureux vont bien. Quand on est aimé par quelqu’un, l’estime de soi fait un bon. Non seulement les gens vont beaucoup mieux psychologiquement, mais ils vont mieux aussi physiquement. Car ils prennent soin de leur corps. Ils veulent rester attirants pour l’autre », énumère la psychologue.

Comment faire des rencontres ?

Reste que pour tomber amoureux, il faut être en capacité de faire des rencontres.

Ces dernières années, les sites de rencontre en ligne spécialisés pour les plus de 50 ans se sont développés. Le plus connu d’entre eux, Disons Demain, compte même plus de 2 millions d’abonnés. Citons également Nos Belles Années, eDarling senior.

Nombre de personnes préfèrent néanmoins rencontrer des hommes et femmes de manière plus traditionnelle, au cours d’un repas, d’un évènement culturel, pendant une séance de sport ou en pratiquant un loisir créatif.

Ils sont tombés amoureux en résidence services seniors Domitys...

Habitant dans la même résidence services seniors à Cabourg, Claude et Claudine se sont ainsi rapprochés en visitant ensemble les alentours.

« On s’est aperçus qu’on avait des affinités (…). Ce qui m’a plu chez Claude, c’est son sens de l’humour et son extrême gentillesse.
Lorsqu’il est arrivé chez Domitys, je me suis rendu compte qu’il ne connaissait pas très bien la région et lui ai proposé de faire une petite excursion à Port-en-Bessin. Je lui ai pris la main.

C’est comme cela que tout a commencé.

J’avais besoin d’aimer quelqu’un. Nous sommes aujourd’hui très heureux et nos journées sont bien remplies ! »

Qu’on recherche ou non l’amour, dans les résidences Domitys, les opportunités pour apprendre à mieux connaître ses voisins sont multiples. Les activités proposées sont pensées pour échanger ensemble (si on le souhaite bien sûr) dans un cadre agréable. Chaque semaine, les animateurs présents en résidences programment activités artistiques et ateliers culinaires, ou encore des excursions pour découvrir le patrimoine local.

Les espaces accessibles à tous librement comme le restaurant, le bar, la bibliothèque, la piscine, le jardin ou encore l’espace forme sont aussi propices au partage. Ce sont autant de moments et de lieux de convivialité où peuvent naître des histoires d’amour ou tout simplement d’amitié. Car il y a bien des manières de partager avec les autres et d’aimer !

 

À lire… L’amitié : une valeur forte pour Domitys 

 

Marie de Hennezel parle de vous… 

Marie de Hennezel, est une psychologue, psychothérapeute, écrivaine et conférencière française. Spécialiste du bien vieillir, elle contribue activement à changer l’image du grand âge dans notre société. Partenaire privilégié de Domitys, elle intervient régulièrement en résidences. 

Parmi ses ouvrages : 

  • L'âge, le désir et l'amour, éditions Pocket 2016
  • Et si vieillir libérait la tendresse, InPress, 2019, en coll. avec Philippe Gutton 
  • Vivre avec l'invisible, Robert Laffont, 2022