• Bien vivre

    La dépendance à domicile coûte plus de 50 000€

    En moyenne, une personne vivant seule à domicile et nécessitant une aide au quotidien doit assumer un reste à charge de l’ordre de 13 000 € par an. Ceci représente environ 52 000 € sur les 4 ans que dure en moyenne la dépendance à domicile, sans même compter les aides techniques. C’est ce que nous avons voulu explorer à travers le cas de Madeleine, 88 ans.

La dépendance à domicile coûte plus de 50 000€

Depuis le décès de son époux, Madeleine, 88 ans, vit seule dans son pavillon de banlieue situé à l’écart des commerces et des transports. Depuis quelque temps, elle n’arrive plus à accomplir certains gestes de la vie quotidienne seule, comme se laver ou sortir faire des courses. Elle a donc besoin d’aide au lever et au coucher, pour préparer les repas ou encore pour l’accompagner lors de ses sorties à l’extérieur. Elle aurait également besoin d’une présence pour la sécuriser la nuit.  

Prendre en compte le coût de l’aide à domicile dans sa globalité 

Au total, Madeleine a besoin de 26,5h d’aide par semaine :

  • 10,5h pour l’aide au lever et au coucher ;
  • 7h pour l’aide aux repas ;
  • 7h pour l’aide aux sorties ;
  • 2h de ménage.

En prenant en compte les majorations pour les dimanches et jours fériés, cela représente un coût annuel de l’ordre de 30 000€.  

Il faut aussi intégrer le coût des déplacements des intervenants, trois par jour, facturés en moyenne 0,50€ du kilomètre. Les auxiliaires de vie qui rendent visite chaque jour à Madeleine habitent en moyenne à 5 km de son domicile. A l’année, ces frais de déplacement représentent un peu plus de 5 000€. Le coût global annuel brut de l’aide à domicile dont bénéficie Madeleine s’élève donc à environ 35 000€. 

Des aides nécessaires mais pas suffisantes 

Bien sûr, Madeleine perçoit des aides, à commencer par l’allocation personnalisée d’autonomie (APA). Le Département lui alloue environ 70% du plafond APA pour un Gir 3, soit près de 8 500€ à l’année. 

Ce dispositif est complété par une aide de l’Etat, qui prend la forme d’un crédit ou d’une réduction d’impôt pour l’emploi d’un(e) salarié(e) à domicile. Plafonné à 12 000€ avec une majoration de 1 500€ pour les personnes de plus de 65 ans, cette aide permet de récupérer jusqu’à 50% des dépenses d’aide à domicile restant à la charge du bénéficiaire. Madeleine récupère ainsi environ 13 500€. 

Au total, les aides dont elle bénéficie s’élèvent à environ 22 000€. C’est moins que les 35 000€ que lui coûte chaque année l’aide à domicile et son reste à charge atteint 13 000€ par an. Or, d’après l’Insee, la durée moyenne de perception de l’APA à domicile est de 4 ans. Sur toute cette période de dépendance, le véritable coût de l’aide à domicile s’élève donc à 52 000€. Ce coût peut même grimper à 256 000€ si Madeleine opte pour une présence la nuit. 

Des coûts annexes : travaux d’adaptation et matériel médical 

Mais ce n’est pas tout ! Si Madeleine choisit de remplacer sa baignoire par une douche à l’italienne, il lui en coûtera environ 5 000€. Le coût moyen d’un monte-escalier se situe entre 5 et 10 000€. Sans compter la location de matériel médical ou paramédical (fauteuil de gériatrie, lit médicalisée…) si sa santé venait à se dégrader.  

En voyant s’accumuler toutes ces dépenses, Madeleine exprime quelques regrets. Elle se dit que, si elle avait déménagé plus tôt dans un domicile plus adapté et dans un cadre favorisant l’autonomie, elle aurait peut-être pu éviter cette perte d’autonomie et les coûts qui lui sont liés. C’est en tout cas ce qu’elle vient de confier à Denise, sa voisine, de 10 ans sa cadette, qui va bientôt emménager dans une résidence seniors.

 

Découvrez les services DOMITYS

 

L'actualité chez DOMITYS

  • 94%

    DE SATISFACTION

  • n°1

    DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS

  • qualité certification afnor résidence services seniors

    NOS RÉSIDENCES CERTIFIÉES