Brochure
Tarifs
residentes-equipe-domitys.jpg

Les aides financières pour vivre en résidence services seniors

Vie en résidence

Mis à jour le 14 juin 2023

Les résidences services seniors sont encore en proie à de nombreux préjugés, parmi lesquels le coût de la location. « C’est bien trop cher pour moi », « Je n’ai pas les moyens pour ce type de structure », « C’est plus économique de rester dans ma maison » : telles sont les réflexions les plus fréquentes sur le sujet. Pourtant, vivre en résidence services seniors reste accessible, d’autant que plusieurs aides peuvent vous aider à financer la location d'un appartement en résidence seniors. Petit tour d’horizon.

La vie en résidence seniors pas si onéreuse qu’on le croit !

Les idées reçues ont encore la peau dure. Vous êtes nombreux à penser que la vie en résidence services seniors est très coûteuse… à tort ! En effet, les tarifs sont très variables afin de s’adapter au budget de chacun. Différents critères peuvent influencer le coût, tels que l’emplacement de la résidence, la région, la superficie de l’appartement ou encore les services souscrits.

A domicile, vous avez communément à faire face à un certain nombre de dépenses supplémentaires, comme l'accès à une connexion Internet, à une ligne téléphonique, à des dispositifs de sécurité pour votre domicile ou encore financer des activités de loisirs comme l’accès à un club sportif. En résidence services seniors Domitys, toutes ces prestations sont incluses dans le loyer, ce qui permet généralement, in fine, de faire des économies.

Monsieur W., qui réside à La Clef des Champs à Poitiers, s’est prêté à l’exercice de comparer le coût de sa vie en résidence Domitys par rapport à ce qu’il payait lorsqu’il vivait dans son ancien logement.

Découvrez son étude détaillée

Un coût qui peut être réduit grâce à des aides financières

De nombreuses aides disponibles en résidence services seniors

Ce que beaucoup ignorent également, c’est qu’il est possible de bénéficier d’aides financières pour couvrir les frais mensuels sans avoir à vous restreindre. Chaque solution de financement a ses propres spécificités et il n’est bien évidemment pas possible de prétendre à toutes les aides disponibles. Néanmoins, il convient de vous renseigner.

Des experts à votre disposition pour vous accompagner

Plusieurs organismes peuvent vous aider à faire le point, comme votre caisse de retraite, votre mutuelle, votre caisse primaire d’assurance maladie et même votre mairie. Vous pouvez aussi vous rapprocher du CCAS (Centre Communal d'Action Sociale) ou du CLIC (Centre local d'information et de coordination) le plus proche de chez vous afin de bénéficier de conseils personnalisés en fonction de votre situation.

Développé dans le cadre du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale, le portail Mes-aides.gouv.fr offre également la possibilité de procéder à des simulations afin de déterminer les aides financières auxquelles vous pouvez prétendre. N’hésitez pas non plus à prendre rendez-vous avec un conseiller Domitys, qui pourra répondre à toutes vos interrogations sur le sujet.

Résidence services seniors : tour d’horizon des aides existantes

Les aides financières pour le logement

Les aides au logement constituent le principal moyen d’alléger le prix d’une location en résidence services seniors. Vous pouvez notamment prétendre à l’ALS (allocation de logement social), attribuée elle aussi par la CAF. L’attribution et le montant de ces aides dépendent de la situation personnelle et financière du demandeur, mais également du logement en lui-même.

Les aides financières dédiées aux personnes âgées

Par ailleurs, certaines allocations dédiées aux personnes âgées peuvent servir à financer le coût d’une location en résidence seniors, comme l’ASPA (allocation de solidarité aux personnes âgées), en cas de faibles revenus, ou encore l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), attribuée en fonction du niveau de dépendance et versée par le Conseil départemental. Cette dernière aide à couvrir tout ou une partie des dépenses nécessaires pour faciliter la vie à domicile en cas de perte d’autonomie (aide à domicile, installation d’une téléassistance, de barre d’appui, aide au financement des fournitures pour l’hygiène, dépenses de transports…) dans le cadre d’un plan d’aide. Une autre option consiste à vous rapprocher de la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV), en mesure de prendre en charge certains frais liés à la dépendance.

Les avantages fiscaux

A côté de cela, les prestations effectuées dans le cadre des services à la personne, comme l’aide au ménage, au repassage ou encore aux sorties, ouvrent droit à un crédit d’impôt (50% des dépenses engagées dans la limite de 12 000€ par an avec des majorations possibles). Depuis le 14 juin 2022, le service Avance immédiate (AICI), proposé par l'Urssaf et la Direction générale des Finances publiques, offre l’opportunité de déduire le montant de votre crédit d'impôt du montant dû à votre organisme de services à la personne au fur et à mesure de vos paiements.

Enfin, dès votre 70ème anniversaire ou celui de votre conjoint, vous bénéficiez d’une exonération des cotisations patronales de Sécurité sociale, et pouvez ainsi employer du personnel en CESU (Chèques Emploi Service Universel) sans que cela vous revienne trop cher. Il est en outre envisageable de vous voir accorder des CESU préfinancés par certains organismes versant des prestations sociales (conseil départemental, caisse de retraite, mutuelle, centre communal…).  

Votre conseiller Domitys reste à votre disposition pour vous renseigner sur les aides existantes