Contact Brochure Tarif
3 chiffres à connaître sur le marché des seniors

3 chiffres à connaître sur le marché des seniors

Economie des seniors

Mis à jour le 1 Jan 2018

Le marché des seniors est en plein développement. Le logement, qui constitue une préoccupation majeure chez les plus de 75 ans, bénéficie à plein de cette évolution. Voici 3 chiffres clés pour illustrer cette tendance.

  1. / Actualités
  2. / Economie des seniors
  3. / 3 chiffres à connaître sur le marché des seniors

Qu’on parle de Silver économie, d’économie de la longévité ou de marché des seniors, ces termes traduisent une seule et même réalité : la forte demande de biens et services adaptés aux besoins des personnes âgées. Avec le logement en première ligne.

94% de logements inadaptés à la perte d’autonomie

D’après un rapport publié par la Cnav et l’Anah en 2013, on ne compte aujourd’hui que 6% de logements adaptés à l’avancée en âge sur l’ensemble du parc privé de logement. Autrement dit, 94% des logements (appartements ou maisons) peuvent se révéler dangereux ou favoriser l’isolement des seniors. Parallèlement, les offres alternatives telles que les résidences autonomie ou l’Ehpad (maison de retraite médicalisée) ne répondent qu’imparfaitement aux besoins des personnes âgées autonomes. Et ne se développent plus. D’où un fort intérêt pour les résidences services seniors.

Le niveau de vie des retraités de 6% supérieur à celui des actifs

Selon un rapport du Cor, paru en 2014, le niveau de vie des retraités représente 106,10% de celui des actifs. Une situation qui s’explique notamment par la composition des revenus des seniors. Ces derniers sont principalement composés de pensions et de rentes, mais aussi des revenus du patrimoine. Or, la plupart des retraités a terminé de rembourser son ou ses emprunts immobiliers, ce qui n’est pas le cas de tous les actifs. La pierre, qui représente 60% du patrimoine des seniors, leur procure donc des revenus qui viennent booster leur pouvoir d’achat.

Découvrez le portrait-robot des personnes âgées en 2030.

39% : c’est l’écart de retraite entre les hommes et les femmes

Les femmes percevaient en 2014 une retraite de base (hors la majoration de pension pour enfants) inférieure de 39% à celle des hommes d’après les chiffres de la Drees. Certes, l’écart est important. Mais il a tendance à se réduire. Il était ainsi encore de 46% en 2004. Si la situation s’améliore, c’est que les femmes bénéficient de carrières plus complètes et mieux rémunérées. Cela leur permet de financer plus facilement les services dont elles ont besoin, notamment dans les résidences DOMITYS où elles représentent 72% des résidents.