Contact Brochure Tarif
Les personnes âgées en 2030 inspirent un rapport

Les personnes âgées en 2030 inspirent un rapport

Economie des seniors

Mis à jour le 3 décembre 2018

Etat de santé, démographie, revenus, territoires, modes de vie : le think-tank Matières Grises, dont DOMITYS est membre, publie un portrait-robot des personnes âgées en 2030.

  1. / Actualités
  2. / Economie des seniors
  3. / Les personnes âgées en 2030 inspirent un rapport

Au-delà des sondages et enquêtes d’opinion dont la presse se fait régulièrement l’écho, peu de publications sont consacrées aux franges les plus âgées de la population de seniors (à partir de 75 ans). Le rapport de Matières Grises donne des clés pour mieux comprendre les évolutions de demain.  

Une triple massification du vieillissement en 2030

Pour le think-tank, il faudra demain apprendre à composer avec « trois types de vieillesse » : l’augmentation du nombre de personnes âgées dans leur ensemble (effet démographique), la hausse du nombre de personnes âgées dépendantes (effet épidémiologique) et la proportion plus importante de personnes fragiles qui se trouvent « dans un moment dont la réversibilité est possible et doit être recherchée ». C’est en ce sens qu’on peut parler de « triple massification du vieillissement ».  

Quelques chiffres pour illustrer cette tendance : « pendant que la population française augmentera de 7,7% d’ici 2040 les plus de 65 ans augmenteront certes de 45%. Mais les plus de 80 ans de 72% et les centenaires de 314%... »  

 

Je télécharge le rapport complet

 

Le rôle clé de la prévention pour les personnes vieillissantes 

Dans ce contexte, quelle organisation des moyens sociaux, sanitaires et médico-sociaux mettre en place ? Quelle complémentarité entre la ville et l’hôpital ? Quelle coordination des parcours de santé ?  

Le rapport insiste sur le rôle incontournable de la prévention : « Le développement de la télémédecine, l’implication des patients-experts, les progrès de la médecine prédictive constitueront assurément des leviers d’amélioration. Mais c’est bien la réussite des parcours, autant que le virage de la prévention, qui pèseront sur l’état de santé des futurs âgés de 2030. » Or, la prévention est au cœur du modèle des résidences services seniors DOMITYS. Alimentation de qualité, activités physiques, sportives et culturelles, nombreux équipements sportifs (salle de fitness, piscine), lien social et convivialité : DOMITYS investit largement pour permettre le maintien dans l’autonomie des résidents.  

Je reçois une brochure DOMITYS gratuite

Sociologie, revenus des seniors : à l’encontre des idées reçues  

Dernier axe développé dans le rapport, le profil des seniors d’un point de vue socio-économique. Contrairement à certaines idées reçues, la situation financière des retraités n’est pas homogène. Ainsi, même si « 20% des retraités ont un niveau de vie inférieur à 1 290€ », 30% d’entre eux « ont des niveaux de vie supérieurs à 2 210 € et peuvent potentiellement prendre en charge  un hébergement en Ehpad ou en résidence seniors sans aide extérieure. » Des retraités qui concentrent par ailleurs une part importante du patrimoine immobilier en France.

Dernier point, le think-tank Matières Grises relève une croissance de l’autonomie résidentielle. Parmi les facteurs d’explication, « un plus fort désir d’indépendance, l’évolution des relations familiales, l’amélioration de la situation économique des personnes âgées et une meilleure prise en charge de l’autonomie à domicile ».

Pour aller plus loin : le baromètre DOMITYS/IFS

Les conclusions du rapport de Matières Grises s’inscrivent dans le prolongement du baromètre publié par DOMITYS en partenariat avec l’IFS au printemps 2018. Ce baromètre mettait notamment en lumière le rôle crucial du lien social en tant que critère de choix du futur logement. En quête d’assistance médicale (89%) et d’activités en communauté (80%), les seniors interrogés (76 ans +) plébiscitaient à 54% les résidences services seniors.