Contact Brochure Tarif
tricot-femme-senior.jpeg

Tricot : 6 conseils pour débutant

Bien vivre

Mis à jour le 4 Jan 2022

Bien choisir sa laine, où trouver des modèles de tricots gratuits, quel point de tricot pour commencer… En résidence Domitys, on s’y connaît en tricot ! Des ateliers ont d’ailleurs lieu toute l’année et sont très appréciés. Il faut dire que cette activité manuelle est idéale pour se détendre. On parle même aujourd’hui de « tricothérapie », dont les adeptes sont autant des jeunes que des seniors. Voici donc nos 6 conseils pour s’y mettre (et découvrez aussi le témoignage de Madame G., une résidente tricoteuse)

  1. / Actualités
  2. / Bien vivre
  3. / Tricot : 6 conseils pour débutant

Tricoter rend heureux ! C’est ce que tous les amateurs et passionnés dans le domaine s’accordent à dire. Remède contre l’anxiété et « booster » de la confiance en soi : le fait main apporte beaucoup de satisfaction. Quoi de plus gratifiant en effet que de porter un bonnet ou une écharpe que l’on a soi-même tricoté ! C’est en plus facilement réalisable, même quand on débute. Les tutos tricot sur internet ou les boutiques en ligne spécialisées permettent de commander, s’entraîner, tester et tout simplement s’amuser, quel que soit son niveau. 

1, 2, 3… Tricotons !

 

Conseil n°1.

Privilégier une laine épaisse pour commencer

Première étape : l’achat de la laine ! Direction la mercerie de votre ville, ou en boutique spécialisée chez Phildar ou Bergère de France par exemple, qui proposent tous deux une laine de fabrication 100 % française. En ligne aussi, vous pouvez commander sur tricotez-moi.com ou sur perlesandco.com.

Mais alors quelle laine choisir ? Si l’on est tenté d’opter pour un fil fin et soyeux, il vaut mieux ne pas se montrer trop ambitieux les premières fois, au risque de se décourager vitesse grand V. Optez donc pour une laine épaisse, le temps d’acquérir plus d'expérience. Sachez qu’il existe aussi le fil big knit, spécialement conçu pour les débutants : très épais et donc très facile pour les débuts. La pelote de 200g coûte moins de 8€ environ. Les couleurs claires sont bien sûr à privilégier pour compter plus facilement ses mailles.

 

Conseil n°2.

Garder précieusement l’étiquette de votre pelote de laine

Imaginez la scène : vous êtes tranquillement en train de tricoter chez vous, il est plus de 22h et vous arrivez enfin au bout de votre écharpe… Et là, plus de laine !

Ayez le réflexe de bien garder l’étiquette de votre pelote ; vous pourrez ainsi retrouver la bonne couleur sans difficulté. En effet, chaque pelote est répertoriée par le nom exact de la couleur et par le numéro du bain de teinture.

 

Conseil n°3.

Choisir des aiguilles circulaires

Bien choisir son matériel, c’est la base du métier ! Pour les aiguilles à tricoter, choisissez des aiguilles circulaires : idéal pour les débutants. Sinon, suivez les indications sur l’emballage de votre pelote, où la taille des aiguilles à tricoter sera précisée. Les aiguilles n°5 et n°6 sont en général parfaites pour commencer.

 

Conseil n°4.

S’inspirer grâce aux tutos tricot sur internet

Si on préfère apprendre par soi-même, grâce aux sites spécialisés sur internet, on peut ainsi tricoter sans l’aide de personne ! Voici une mini sélection de sites indispensables : 

- Joueuse de Pelotes : une chaîne youtube qui propose des cours de tricots pour apprendre ou réapprendre les points de bases.

- ladroguerie.com : de nombreux tutoriels vidéo, niveau débutant ou avancé.

- triconautes.com : il suffit de s’inscrire pour accéder à plus de 900 modèles de de tricot gratuits.

- le groupe Facebook « Tricot et crochet pour débutantes et on papote » : toute la communauté des passionnés tricot sont ici.

- la page Facebook Domitys : des actus sur les activités manuelles y sont souvent postés.

 

Retrouvez d’autres astuces tricot, broderie et couture

 

 

Conseil n°5.

Inscrivez-vous à un atelier tricot en résidence Domitys

Que vous soyez résident ou non, inscrivez-vous à un atelier tricot. Il y en a toute l’année et vous allez faire des progrès très rapidement !

Les tricoteurs des résidences allient aussi parfois passion tricot et projets solidaires… Par exemple à la résidence Domitys de Saint-Nazaire, à l’occasion du Téléthon : 1500 bénévoles et résidents ont participé au défi du Tricothon, et ont tricoté une écharpe en laine de plus 3 350 m ! Les résidentes du Coteau d’Argent à Saint-Doulchard ont quant à elles, tricoté une écharpe sans fin pour le Téléthon. La longueur tricotée de 73,63m a été choisie en rappel au numéro d’appel du Téléthon le 3637. Mais à l’envers. Des petits lapins en laine ont également permis à la résidence de récolter des dons pour le Téléthon.

 

Trouvez la résidence la plus proche de chez vous et demandez le programme des ateliers

 

Conseil n°6.

Venez partager la passion tricot avec les résidents, tout comme Madame G., une résidente Domitys “accro au tricot”

« Je suis une accro du tricot ! J’ai appris vers l’âge de 4 ou 5 ans, cela fait donc 76 ans que je tricote ! J’adore la détente que me procure le tricot. C’est une excellente thérapie, pour moi qui suis assez nerveuse… Mais quand je tricote je suis très calme, toujours !

La laine m’attire, je craque devant des pelotes de laine... Je tricote beaucoup pour mon arrière-petite-fille. Mes petits-enfants, pensent que la laine ça pique ”. Ce préjugé revient souvent... ! Alors que la laine a bien évolué et permet aujourd’hui de faire de jolies choses, très agréables à porter.

Je conseillerai aux débutants de s’exercer avec le point de mousse. Par exemple, avec une petite écharpe pour une poupée. C’est ce qu’il y a de plus simple à faire. Et bien sûr, il n’y a rien de mieux que de venir en résidence pour s’exercer ! Je participe aux ateliers tricot de la résidence toutes les semaines : on est un groupe et on échange. J’ai invité d’ailleurs plusieurs de mes amies à participer.

Pour moi, le tricot, c’est aussi un moment formidable de partage. »