• Bien vivre

    Psychomotricité : 3 exercices à adopter au quotidien

    La psychomotricité est peu connue. Pourtant son approche est aussi utile qu’efficace pour traiter les questions de mobilité, prendre en compte les émotions et favoriser le bien-être des personnes. Depuis un an, les résidences Domitys ont ouvert leurs portes à des stagiaires psychomotriciens. L’occasion de découvrir les bienfaits de cette pratique et de tester 3 exercices à faire chez vous.

Psychomotricité : 3 exercices à adopter au quotidien

La psychomotricité : vous connaissez ?

Avez déjà entendu parler de la psychomotricité ? Encore peu connue, la psychomotricité est l’étude des relations entre l’activité motrice – et donc le mouvement – et le psychisme. Il s’agit en fait d’une thérapie complémentaire à d’autres approches de rééducation, comme la kinésithérapie que nous connaissons mieux. Elle permet de travailler sur les gestes, sur la coordination ou l’équilibre. La psychomotricité est aussi une profession de santé avec ses praticiens (les psychomotriciens) qui peuvent être formés au sein de l’IRSP : l’institut supérieur de rééducation psychomotrice.

La psychomotricité : un lien entre le corps, l’esprit et notre environnement

La psychomotricité a cette particularité d’établir un lien entre trois dimensions : affectif (émotions, anxiété), cognitif (perception de l’environnement), moteur (mouvement, mobilité).  C’est en travaillant sur la relation entre ces trois sphères que le psychomotricien aide les seniors à retrouver un rapport au corps de l’ordre du bien-être. Inès Palmade est experte en psychomotricité au sein de l’ISRP. Elle encadre notamment les stagiaires qui interviennent dans les résidences Domitys. « Avec cette approche, le patient est pris en charge dans sa globalité. L’objectif est de pouvoir l’accompagner au mieux et de l’aider à préserver son autonomie », nous explique-t-elle.

La psychomotricité : qu’est-ce que cela peut m’apporter ?

Le psychomotricien intervient auprès des enfants, des adultes ou des seniors, notamment quand des événements de la vie viennent bouleverser l’équilibre du corps. « Notre intervention vise à préserver les fonctions motrices, à entretenir ou à renforcer l’estime de soi et à permettre aux résidents de remettre leur corps en mouvement dans certains cas, ou simplement à les sensibiliser aux gestes qui pourront maintenir leur mobilité », précise Inès Palmade.

Des stagiaires psychomotriciens dans les résidences Domitys

Cette thérapie apporte de vrais bénéfices pour le bien-être des seniors et c’est pour cette raison que Domitys s’y est intéressé. Un partenariat a été noué et renouvelé avec l’ISRP, dans le cadre d’une démarche de sensibilisation et de prévention. Les résidents Domitys peuvent ainsi bénéficier de premières séances, proposées bénévolement par des étudiants stagiaires en psychomotricité. Ce partenariat s’inscrit dans la démarche de Domitys, pour qui l’ouverture sur l’extérieur est essentiel. « En plus des apports de la psychomotricité pour le bien-être des résidents, les moments de rencontre et d’échanges intergénérationnels sont très appréciés des résidents, comme des étudiants-stagiaires ». Un bénéfice gagnant-gagnant !

Atelier psychomotricité résidence Domitys Villeneuve-le-Roi

Pour commencer : 3 exercices à adopter sans plus attendre !

Pour renforcer votre mobilité et votre motricité, il existe quelques exercices simples que vous pouvez dès maintenant ajouter à votre activité physique.

Exercice 1 : faites rouler une balle sous votre pied

En étant assis, pieds nus, faites doucement rouler une petite balle sous votre voûte plantaire.

Inès Palmade nous recommande tout particulièrement ce premier exercice qui présente un double avantage : il permet de solliciter les « récepteurs » présents sous nos pieds et qui communiquent de précieuses informations à notre cerveau. Or, avec l'âge, ces « récepteurs » deviennent plus paresseux. Ils transmettent moins bien et moins vite les informations qui nous permettent de nous adapter quand nous marchons. L’autre avantage de cet exercice est d’être facile à mettre en place tout en permettant de prendre soin de soi et d’effectuer un premier automassage sans en avoir l’air !

Exercice 2 : levez les talons

Tenez-vous droit, les pieds écartés de quelques centimètres. Soulevez vos deux talons, en vous stabilisant sur la plante des pieds. Ensuite, abaissez-vous lentement au sol et faites entre 5 et 10 répétitions. Quels bienfaits ? Cet exercice permet de renforcer les articulations des chevilles et des genoux. Il renforce également la stabilité.
 

Exercice 2 : tentez l’équilibre


Tenez-vous debout, les pieds écartés et levez les bras sur les côtés. Puis, levez votre pied droit du sol et tenez-le pendant 30 secondes avant de le reposer.  Répétez la même opération à gauche. Quels bienfaits ? Cet exercice permet de renforcer votre équilibre et de gagner en confiance.

Ces premiers exercices vous ont donné envie d’aller plus loin ? N’hésitez pas à vous inscrire à une première séance de psychomotricité dans la résidence Domitys la plus proche de chez vous.

Trouver une résidence Domitys

 

A l’origine de la psychomotricité

C’est à partir de 1850 que plusieurs médecins établissent un lien entre manifestations motrices et symptômes psychiques. Pour la première fois, le terme « psychomoteur » apparaît. La naissance de la psychomotricité apparaît ensuite dans les années 1950 avec Julian de Ajuriaguerra et Giselle Soubiran. Ils créent le premier service de rééducation psychomotrice à l’hôpital Henri Rousselle. Les bases théoriques de la psychomotricité y sont élaborées à travers les notions d’organisation psychomotrice, de troubles psychomoteurs et de thérapeutique psychomotrice. En 1961, le premier enseignement de psychomotricité voit le jour. Il est octroyé notamment par Giselle Soubiran qui créera l’Institut Supérieur en Rééducation Psychomotrice (ISRP) en 1967.

L'actualité chez DOMITYS

  • 95%

    DE SATISFACTION

  • n°1

    DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS

  • qualité certification afnor résidence services seniors

    NOS RÉSIDENCES CERTIFIÉES