• Bien vivre

    Méditation : apprenez à vous «Foutre la paix» !

    L’été est le moment parfait pour prendre du recul et lâcher prise avec nos tracas du quotidien. Et pour cela, la méditation est une précieuse alliée. Philosophe et écrivain, Fabrice Midal est l’un des principaux enseignants de la médiation en France. Il est notamment l’auteur du best-seller « Foutez-vous la paix », traduit dans le monde entier, et a aussi fondé l’Ecole occidentale de la méditation. Il invite les seniors à s’initier à cette pratique ancestrale dont on ne compte plus les bienfaits sur la santé et le moral. Interview.
     

Méditation : apprenez à vous «Foutre la paix» !

La médiation, de nombreux bienfaits

Asseyez vous confortablement sur une chaise, le dos droit et les pieds bien à plat. Fermez les yeux, respirez normalement. Concentrez-vous sur vos sensations et l’air qui circule dans toutes les parties de votre corps... Vos pensées s’agitent ? Votre esprit refuse de se calmer ? Rien de plus normal, rassurez-vous. Méditer s’apprend et les bénéfices de cette pratique ancestrale sont à la portée de tous, si l’on s’y essaye avec régularité et confiance.

Augmentation des capacités d’attention et de mémorisation, réduction de l’anxiété, relaxation, empathie, etc. Quelques minutes par jour de méditation suffiraient à améliorer notre bien-être et notre humeur pour longtemps. Elle est particulièrement conseillée pour les seniors en quête d’apaisement, comme nous l’explique Fabrice Midal.

La méditation est-elle adaptée aux seniors ?

Bien sûr ! Mais il faut l’adapter ! Les demandes, les besoins, les aspirations des gens à 20 ans, à 50 ans, à 70 ans ou à 90 ans ne sont pas les mêmes.

Dans l’Ecole nous mettons en œuvre des projets pilotes et de recherches sur les séniors. Beaucoup d’études montrent aujourd’hui combien les effets de la méditation sont bénéfiques cognitivement et émotionnellement. Il faut juste que la pratique soit une expérience rassurante, chaleureuse, qui rassérène en profondeur. C’est du reste pourquoi je suis tout à fait critique sur l’idée de la méditation comme manière de faire le vide dans sa tête, de rentrer dans sa bulle, ou d’être toujours plus performant — ce n’est pas ce dont ont besoin les séniors. Quel serait l’intérêt de se couper du monde ? En revanche ce qui peut être très bénéfique c’est de leur montrer comment être présent, ouvert, disponible. Être dans le partage peut être une expérience riche et profonde.

Comment s’initier, et pour quels bénéfices ?

Je pense que c’est bien d’être guidé. La médiation est d’abord une expérience relationnelle, une écoute, une rencontre :  quelqu’un vous guide et vous partagez quelque chose. Sinon, ça devient une forme de gymnastique, ce que la méditation n’est pas. Le but n’est surtout pas de se culpabiliser avec des exercices qu’on ne se sent pas la force de faire.

Il faut méditer de manière simple, comme un rendez-vous avec soi. La capacité à être présent aide à relativiser les problèmes, à cesser de ruminer. On se sent plus fort, moins démuni. La méditation nous ramène à l’essentiel…

J’organise régulièrement des cours en ligne en 6 séances sur quinze jours. Je me rends compte que c’est l’approche qui marche le mieux pour les séniors. Ils peuvent ainsi méditer avec moi, essayer de le faire tout seul, voir comment cela change leur vie, et me retrouver. Peu à peu, le sens de la méditation leur apparaît.

On parle beaucoup de méditation de « pleine conscience », mais c’est une expression que vous n’aimez pas… pourquoi ?

En France, nous avons malencontreusement traduit le terme anglais « mindfulness » par « pleine conscience ». Et dans l’expression « pleine conscience », il y a l’idée que je vais prendre conscience de tout. C’est une idée très intellectuelle et cela donne à la méditation un aspect ésotérique inutile. Je propose d’appeler cela pleine présence – méditer, c’est juste découvrir le bonheur d’être présent, à soi, à l’autre, au monde…c’est plus simple.

En résidence Domitys de nombreux espaces pour prendre soin de soi

Apprendre à méditer : des idées reçues à oublier 

#1- Il faut méditer longtemps

Quelques minutes de présence à soi (5 à 10 minutes) suffisent pour ressentir déjà les bénéfices de la méditation. L’important : être régulier. Fixez-vous un rendez-vous quotidien. Avant le petit déjeuner ? Après votre café ou avant d’aller vous coucher ?  Le meilleur moment est celui qui vous convient le mieux.

#2 - Il faut « faire le vide dans sa tête »

Méditer, c’est d’abord se recentrer et porter son attention sur soi-même, sans objectif particulier. Des pensées fusent ? Regardez-les passer. Vous avez oublié de faire quelque chose soudainement urgent ? Remettez cela à plus tard…

Pour Fabrice Midal, un premier exercice à mettre à pratique consiste, dans une situation de tension, à « simplement se foutre la paix ». Un mantra facile à retenir et qui a, selon Fabrice Midal, le pouvoir de changer instantanément la tonalité d'une situation.

#3 – Il faut s’assoir en « lotus »

Savoir faire la célèbre posture du lotus (pieds rabattus à l'intérieur des cuisses) n’est pas indispensable pour méditer ! Choisissez d’abord la position dans laquelle vous vous sentez stable et confortable. Assis sur une chaise ou sur un coussin, allongé sur votre lit, les yeux ouverts ou fermés… L’essentiel est de s’accorder un temps pour soi. 

Retrouvez tous les conseils et les cours en ligne de Fabrice Midal sur sa chaine YouTube :

Débuter seul la méditation vous semble encore difficile, sachez qu’en résidence Domitys de nombreuses autres activités sont également proposées. Aquagym, yoga, sophrologie… Encadrées par des animateurs professionnels, elles sont aussi l’occasion de partager un moment de bien-être et de convivialité. Rien de tel qu’un programme d’activités complémentaires pour rester en forme !

Découvrir toute les activités

L'actualité chez DOMITYS

  • 95%

    DE SATISFACTION

  • n°1

    DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS

  • qualité certification afnor résidence services seniors

    NOS RÉSIDENCES CERTIFIÉES