• Patrimoine

    Bien gérer ses placements à la retraite

    Vous êtes propriétaire de votre résidence principale, vos enfants ont terminé leurs études et quitté le nid familial, et vous avez fraîchement pris votre retraite. Au fil du temps, vous avez réussi à accumuler un patrimoine non négligeable et allez désormais avoir tout le loisir de le gérer au jour le jour. Voici 5 conseils pour bien gérer vos placements retraite.

Bien gérer ses placements à la retraite

Une fois parvenu à l’âge de la retraite, vous souhaitez maintenir votre niveau de vie. Et c’est bien naturel.

Adopter une répartition équilibrée

Première étape de votre stratégie d’investissement, la diversification :

  • Ne laissez pas tout votre argent dormir sur votre compte courant ou vos livrets (livret A, livret développement durable et solidaire…). On estime généralement que la part des liquidités ne doit pas excéder 5% du patrimoine global ou 3 mois de dépenses ;
  • Réduisez la part des placements risqués (Bourse, placements atypiques…).

Un retraité prudent placera 50% de son patrimoine en immobilier, 40% en assurance-vie et le reste en liquidités (à hauteur de 5%) et autres placements (à hauteur de 5% également).

Un profil plus dynamique optera pour une allocation plus importante en actions (jusqu’à 20%), au détriment de l’assurance-vie et de l’immobilier.

Optimiser la fiscalité de son patrimoine

Il s’agit ensuite d’optimiser la fiscalité de vos placements. Créé en 1948, le quotient familial prend en compte la taille de la famille dans le calcul de l'impôt. Lorsque les enfants ont quitté le foyer fiscal de leurs parents, l’imposition augmente mécaniquement.

Dès lors, choisissez les enveloppes fiscales qui vous permettent de retirer des fonds régulièrement tout en bénéficiant d’exonérations fiscales :

  • L’assurance-vie permet ainsi de récupérer chaque année jusqu’à 4 600 € pour une personne seule et 9 200 € pour un couple en franchise d’impôt ;
  • L’immobilier donne lui-aussi accès à de nombreux avantages fiscaux. Sélectionnez les revenus que vous soulez soustraire (pour partie ou intégralement) à l’impôt et choisissez les dispositifs de défiscalisation échelonnés sur une période suffisamment longue. Le dispositif LMNP (loueur en meublé non professionnel) permet par exemple de déduire de votre revenu locatif les charges liées à votre investissement.

Privilégier les placements offrant des revenus réguliers

Privilégiez les placements qui vous procurent des revenus réguliers, comme les fonds euros des contrats d’assurance-vie ou l’immobilier locatif. C’est en effet à la retraite qu’on a le plus besoin d’un complément de revenus.

Préparer sa succession

C’est aussi à la retraite qu’on prépare la succession de son patrimoine. Parvenu à un certain âge, il est ainsi temps de céder une partie de son immobilier :

  • Certains retraités choisissent de céder la nue-propriété de leur résidence principale à leurs enfants pour en conserver l’usufruit ;
  • D’autres préfèrent carrément vendre leur maison ou leur appartement pour devenir locataires de leur nouveau logement.

Ne pas oublier de consommer !

Dernier conseil, n’oubliez pas de profiter de votre retraite ! Il est nécessaire de respecter un juste équilibre entre épargne et consommation. Alors, faites-vous plaisir ! Voyagez, visitez, lisez… car c’est avant tout cela qui fait une retraite heureuse !

 

Découvrez comment compléter votre retraite

L'actualité de Domitys Invest

Ils nous font confiance

  • Logo Allianz
  • Logo Société Générale
  • Logo Crédit Mutuel Arkéa
  • Logo Banque Palatine
  • Logo BPI
  • Logo Crédit Agricole
  • Logo Caisse des dépôts
  • Logo Caisse d'Epargne