• Patrimoine

    Les Français craignent pour leur retraite

    Comme chaque année, le gestionnaire d’actifs BlackRock publie son étude Global Investor Pulse. Cette étude très attendue passe à la loupe les comportements d’épargne des Français et la façon dont ils préparent financièrement l’avenir. Au cœur de l’édition 2017, un constat marquant : les Français craignent de manquer de ressources financières pour leur retraite.

Les Français craignent pour leur retraite

L’étude Global Investor Pulse est menée dans quelque 18 pays dont la France. 

Les Français ont peur de l’avenir 

Premier enseignement de cette étude, « les investisseurs Français craignent de manquer de ressources financières pour leur retraite » :

  • 32% estiment que la pression financière sur les régimes de retraite se fera demain plus forte et qu’il leur faudra travailler plus longtemps que leurs parents.
     
  • 28% pensent adapter leur âge de départ à la retraite en fonction du niveau de prestations offert.
     
  • 21% prédisent que l’allongement de la durée de vie, accroissant le déséquilibre entre actifs et retraités, va les contraindre à financer eux-mêmes une partie de leur retraite. 

Cette crainte paraît largement fantasmée, dans la mesure où, comme le Conseil d'orientation des retraites (Cor) le rappelait dans son dernier rapport, le niveau de vie des retraités va rester supérieur à celui des actifs au cours des années qui viennent.

Un paradoxe : de moins en moins de Français préparent leur retraite 

Paradoxalement, la proportion de Français épargnant pour la retraite a chuté de 7%, à 45%, sur un an. Soit le plus faible niveau en Europe. Comment l’expliquer ? 

  • D’une part, les investisseurs français estiment que c’est à la collectivité de prendre en charge les retraites et qu’ils n’ont pas à épargner individuellement. Une posture accentuée par le sentiment de manquer de ressources financières disponibles pour épargner (pour 48% des personnes interrogées) et la conviction d’avoir d’autres priorités financières immédiates (pour 21%).
     
  • D’autre part, on peut formuler l’hypothèse que nombre d’épargnants français se sentent désemparés face à la multitude des placements et à l’effondrement des rendements des placements traditionnels. D’après l’étude BlackRock, l’épargne des Français est ainsi très peu diversifiée et majoritairement constituée de comptes épargne (26%) ou de produits d’assurance (20%). Autrement dit, des placements peu risqués et relativement bien connus du grand public. 

A la recherche du bon placement retraite 

Dès lors, comment anticiper la baisse de revenus à la retraite sans s’aventurer dans des terres inconnues ? Pour ceux qui sont allergiques à la Bourse mais souhaitent obtenir un peu plus de rendement qu’avec le livret A ou l’assurance-vie, il reste la possibilité d’opter pour l’investissement locatif. 

Acheter un appartement pour le louer est un bon moyen de préparer la retraite. Non seulement c’est un placement rentable et procurant des revenus réguliers, mais en plus il est possible de sécuriser ses revenus fonciers grâce au mécanisme du bail commercial.  

En faisant l’acquisition d’un appartement en résidence services seniors, par exemple, le gestionnaire vous reverse pendant toute la durée du bail (11 ans et 9 mois chez DOMITYS) des loyers garantis. Simulez votre investissement en résidence seniors directement depuis notre site internet.

 

Simulez votre investissement avec DOMITYS

 

L'actualité de Domitys Invest

Ils nous font confiance

  • Logo Allianz
  • Logo Société Générale
  • Logo Crédit Mutuel Arkéa
  • Logo Banque Palatine
  • Logo BPI
  • Logo Crédit Agricole
  • Logo Caisse des dépôts
  • Logo Caisse d'Epargne