• Les SCPI : comment ça marche ?

    Acheter non pas un appartement mais des parts d’une société détenant plusieurs immeubles : c’est le principe de la pierre-papier. Une variante de ce mode d’investissement, les SCPI, donnent accès aux dispositifs de défiscalisation traditionnels.

    Que faut-il en retenir ?

SCPI : définition

Avec les OPCI, les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) appartiennent à ce qu’on appelle la « pierre-papier ». Vous achetez non pas un bien immobilier en direct mais des parts d’une société gérant un parc composé de plusieurs immeubles. Vous devenez donc associé de cette société de gestion. Ce produit d’épargne présente quelques avantages : mutualisation du risque, simplicité de gestion, ticket d’entrée moins élevé…

Il existe des SCPI fiscales pour tous les budgets, tous les profils : SCPI Malraux pour une réduction d’impôt ponctuelle, SCPI Pinel pour répartir l’avantage fiscal sur plusieurs années, SCPI Monuments historiques pour impacter son revenu global…

Faut-il défiscaliser en direct ou en pierre-papier ?

Il existe aussi un certain nombre d’inconvénients à ne pas sous-estimer. D’abord, il est conseillé d’investir dans la pierre-papier sur une durée longue (entre 15 et 30 ans), notamment afin d’amortir les frais importants qui sont prélevés à la souscription.

Ensuite, les SCPI fiscales ne sont pas un placement liquide (vous ne pouvez pas le revendre facilement). La revente avant terme peut coûter très cher à l’associé, qui serait alors contraint de restituer l’avantage fiscal dont il a bénéficié. De plus, cet avantage n’est pas transmissible. Pour trouver un acquéreur, il devra alors céder ses parts à un prix inférieur à celui auquel il les a achetées, occasionnant une perte nette.

Pour connaître le rendement que vous procure un investissement en résidence services seniors, utilisez notre simulateur. Vous pourrez ensuite le comparer avec l’achat de parts de SCPI fiscales.

3 choses à savoir à propos des SCPI

  • Durée de détention Durée de détention
    Prévoyez de conserver vos parts de SCPI pendant toute la durée de l’avantage fiscal et prenez des hypothèses de revente raisonnables.
  • Choix de l’avantage fiscal Choix de l’avantage fiscal
    Durée d’investissement, montant à défiscaliser, assiette de la réduction d’impôt : posez-vous les bonnes questions pour choisir une SCPI adaptée à votre profil.
  • Plafonnement des niches fiscales Plafonnement des niches fiscales
    Les SCPI entrent dans le plafonnement des niches fiscales à 10 000€ par an. Faites les bons calculs pour être certain de bénéficier de votre avantage fiscal.

L'actualité de Domitys Invest