Contact Brochure Simulateur
business.jpg

Investir dans l'immobilier ancien : les avantages et les inconvénients

Investir en résidence senior

Vous avez un projet d’investissement locatif mais hésitez encore entre le neuf ou l’ancien ? Voici les avantages et les inconvénients de l’immobilier ancien.
  1. / FAQ
  2. / Investir dans l'immobilier ancien : les avantages et les inconvénients

Les atouts de l’ancien

Le charme est un atout majeur de l’immobilier ancien. Les amateurs de moulures, de cheminées et de parquet patiné par le temps seront sans doute dépaysés dans un immeuble flambant neuf. Cependant, il ne faut pas perdre de vue le revers de la médaille, à savoir un coût d’entretien plus élevé.

Par ailleurs, les biens immobiliers anciens peuvent offrir de meilleurs emplacements que le neuf. Situés dans le centre historique ou dans les quartiers les plus animés, les biens anciens plaisent à une population jeune et dynamique.

Grâce au déficit foncier, vous pouvez déduire vos charges et travaux pour neutraliser vos revenus fonciers et impacter votre revenu global jusqu’à 10 700€ par an.

 

Acheter dans l’ancien : de fortes disparités de prix

Lors d’un achat dans l’immobilier ancien, une des principales difficultés est d’estimer le « juste prix ». Les prix de l’immobilier neuf sont déterminés par les promoteurs sur la base d’étude de marché analysant une batterie de critères (revenu moyen, offre locale, concurrence…). Ils sont homogènes au sein d’un même programme.

Dans l’ancien, en revanche, les  prix varient énormément selon l’état du bien, son aménagement, ses prestations… Il devient dès lors beaucoup plus difficile de comparer les prix entre eux et de se forger une opinion.

 

Les 5 inconvénients de l’ancien à anticiper


1- Des travaux plus réguliers

Dans un immeuble ancien, les réparations sont plus nombreuses. Or, les gros travaux (ravalement de façade, réfection des toitures...) peuvent durablement grever le rendement de votre investissement.

2- Des prestations moins nombreuses

Le neuf offre des avantages que l’ancien n’a pas toujours : domotique, chauffage de dernière génération, larges baies vitrées, balcons ou terrasses, parkings...

3- Des frais d’acquisition plus élevés

Les frais d’acquisition (ou frais de notaires) sont de 7 à 8% pour un bien ancien contre 2 à 3% dans l’immobilier neuf.

4- L’impossibilité d’accéder à certains avantages fiscaux

Le dispositif Pinel peut s’appliquer à l’investissement locatif dans l’ancien mais sous certaines conditions seulement.

5- La concurrence avec le neuf

Acheter un bien ancien dans un quartier où sont concentrés beaucoup d’immeubles neufs présente l’inconvénient d’être confronté à une forte concurrence sur le marché locatif. Pour un loyer identique, un locataire préférera souvent le neuf.

 

Simuler son investissement locatif

 

 


À lire également : 

Pourquoi investir en Pinel ?

Pourquoi investir en Censi-Bouvard ?

Pourquoi investir LMNP/LMP ?