Contact Brochure Simulateur
Inflation : comment protéger vos placements ?

Inflation : comment protéger vos placements ?

Le rythme de l’inflation sur un an a accéléré pour s’établir à 1,4%. Pour protéger leur argent de la hausse du coût de la vie, les épargnants ont donc intérêt à rechercher les meilleurs placements.
  1. / Actualités
  2. / Investissement locatif
  3. / Inflation : comment protéger vos placements ?


1 - Bien comprendre les effets de l’inflation

2 - Viser un rendement supérieur à l’inflation

3 - Placer ses liquidités à l’abri de l’inflation

Bien comprendre les effets de l’inflation  

Le retour de l’inflation se confirme. En janvier 2018, les prix à la consommation ont augmenté de 1,4% sur un an après +1,2% le mois précédent.  

« Cette hausse de l'inflation proviendrait d’une accélération des prix des services et de l’énergie et d’un léger rebond des prix des produits manufacturés alors que les prix de l’alimentation et du tabac ralentiraient. », indique l’Insee. 

Pour que vos placements vous rapportent de l’argent, il faut que leur taux de rémunération soit supérieur à celui de l’inflation.

  • Or, le taux du livret A et du livret développement durable et solidaire est gelé pour deux ans à 0,75%.
     
  • Les rendements des contrats d’assurance-vie en euros ont également reculé en 2017 pour s’établir à 1,5% environ. Un chiffre qui se rapproche dangereusement du niveau de l’inflation.  
     
  • A titre de comparaison, investir en résidence services seniors permet d’atteindre jusqu’à 4,5% de rentabilité. 

 

Je reçois une brochure gratuite

 

Viser un rendement supérieur à l’inflation 

Pour contrebalancer les effets de l’inflation, vous devez donc choisir des placements dont le rendement est plus élevé que l’inflation.  

Les produits risqués, tels que les actions, sont à exclure si votre objectif est de pouvoir récupérer vos liquidités à court terme et sans risque de perte en capital. De plus, l’inflation peut avoir un effet négatif sur les actions, dans la mesure où la valeur des entreprises qui n’ont pas la possibilité de répercuter la hausse de leurs coûts de production (salaires, énergie…) sur les prix décroît. 

Investissez en conservant la hiérarchie des placements :

  • Déposez sur vos livrets d’épargne réglementés uniquement le montant dont vous avez besoin pour faire face aux coups durs. L’épargne de précaution est généralement estimée à trois mois de salaire.
     
  • Pour valoriser un capital ou vous constituer un complément de revenus pour la retraite, privilégiez les placements de long terme et dont le rendement est garanti. Ne perdez pas de vue l’objectif de rentabilité et effectuez plusieurs simulations avant de vous décider. 

Placer ses liquidités à l’abri de l’inflation 

Dans ce contexte, l’immobilier locatif a des arguments à faire valoir. Ainsi, lorsque vous faites l’acquisition d’un logement en résidence services seniors, vous signez un bail commercial avec un exploitant professionnel (par exemple, DOMITYS) :

  • Les revenus fonciers que vous percevez chaque mois sont garantis pendant toute la durée du bail.
     
  • Les loyers des investisseurs sont indexés sur l’IRL (indice de référence des loyers), qui se calcule à partir de la moyenne, sur les 12 derniers mois, de l'évolution des prix à la consommation hors tabac et hors loyers. De quoi protéger votre épargne de l’inflation !