/

02 47 51 8000 Appel non surtaxé

Être appelé gratuitement

Merci

Votre inscription à la newsletter a bien été prise prise en compte.

Projet de loi de finances 2018 : ce qui change pour vos placements

Le projet de loi de finances (PLF) qui sera débattu à l’automne au Parlement s’articule autour de plusieurs axes : des mesures en faveur du pouvoir d’achat des Français (réforme de la taxe d’habitation, suppression des cotisations salariales chômage et maladie en contrepartie d’une hausse de la CSG), des baisses d’impôts, un vaste programme d’investissement et la réforme de la politique du logement.


    Projet de loi de finances 2018 : ce qui change pour vos placements

Il faut savoir lire entre les lignes pour comprendre l’impact du PLF 2018 sur votre patrimoine, et en particulier vos placements immobiliers. Décryptage. 

Immobilier : une fiscalité entre deux eaux  

Ce budget 2018 souffle le chaud et le froid concernant la fiscalité de vos placements immobiliers :

  • D’un côté, les propriétaires immobiliers seront davantage taxés que les adeptes des placements financiers. Les valeurs mobilières (titres de sociétés…) sont exclues de l’assiette de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF), transformé en impôt sur la fortune immobilière (IFI). Par ailleurs, les revenus fonciers restent soumis au barème de l’impôt sur le revenu. Ils ne sont donc pas concernés par le nouveau prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30%, pourtant plus avantageux pour certains contribuables.
     
  • De l’autre, comme nous allons le voir un peu plus bas, les avantages fiscaux liés à l’immobilier sont conservés pour la plupart. De nouvelles incitations sont même créées comme celles censées encourager la vente de terrains. 

Avantages fiscaux : la pierre toujours attractive 

Plutôt qu’une suppression pure et simple, le gouvernement a préféré toiletter les différents dispositifs de défiscalisation liés à l’immobilier. Par exemple :

  • Le dispositif d’investissement immobilier locatif Pinel est reconduit pour 4 ans. Il sera recentré sur les zones « tendues », c’est-à-dire celles où la construction de nouveaux logements est la plus utile.
     
  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) est prolongé. Mais seront exclus de son périmètre les travaux jugés les moins efficaces en matière d’isolation, comme le changement des portes et fenêtres. 

Stratégie gagnante : mixer liquidités et immobilier  

L’assurance-vie est pénalisée par le PFU qui va venir alourdir la fiscalité des foyers détenant des contrats supérieurs à 150 000€ (pour une personne seule) ou 300 000€ (pour un couple).  

Certes, cela ne concerne pas tous les assurés, loin de là. Certes, l’abattement sur les retraits au-delà de 8 ans est maintenu. Mais l’assurance-vie a désormais du plomb dans l’aile en tant que placement retraite. D’autant que le rendement des fonds euros – estimé à 1,5% en 2017 par le magazine financier Le Revenu – est en chute libre. 

La stratégie gagnante de l’épargnant consiste donc à mixer liquidités pour les coups durs (les livrets réglementés n’étant pas soumis au PFU) et immobilier locatif pour le très long terme. Rappelons qu’investir dans les résidences services seniors DOMITYS rapporte 4% et plus !

 

Simulez votre investissement avec DOMITYS

 

Ils nous font confiance