• Patrimoine

    La jeune génération préfère l’immobilier pour investir

    Les jeunes sont-ils les cigales qu’on dépeint parfois, forçant le trait jusqu’à en devenir caricatural ? Loin s’en faut, à en lire une récente étude Ifop pour l’Union Financière de France (UFF). D’après elle, les 25-35 ans, qui composent la fameuse « génération Y », sont 90% à songer sérieusement à se constituer un patrimoine. Et, assez curieusement, à l’ère des banques en ligne et des Fintechs, c’est une vision assez traditionnelle du patrimoine qui est partagée par cette tranche d’âge : l’immobilier reste une valeur sûre.

La jeune génération préfère l’immobilier pour investir

L’enquête réalisée par l’Ifop pour l’Union Financière de France (UFF) rompt avec l’image un peu caricaturale du jeune davantage soucieux de consommer et faire la fête que d’épargner pour son avenir.  

Une aversion au risque partagée par les jeunes 

D’après cette enquête, 90% des 25-35 ans ont l’intention de se constituer un patrimoine dans les 5 à 10 ans à venir. Parmi eux, ils sont plus d’un tiers (34%) à affirmer être actifs dans la constitution d’un patrimoine. 

Pour investir, les jeunes générations sont plutôt réticents à l’idée de prendre des risques. 45% à disent refuser tout risque dans leurs placements, quitte à préférer les produits à faible rendement. Sans surprise, le livret A est plébiscité à 82%.  

L’immobilier : première pierre d’un patrimoine 

Les jeunes ont donc une vision assez consensuelle du patrimoine. Comme leurs parents, ils privilégient l’immobilier pour se constituer un patrimoine petit à petit :

  • Pour 78% des jeunes entre 25 et 35 ans, posséder un patrimoine signifie d’abord être propriétaire de biens immobiliers ;
  • Seuls 36% se disent prêts à placer leur argent dans les actifs intangibles comme la bourse ou l’assurance-vie. Moins d’un quart se dit intéressé par l’actualité des marchés financiers. 

Dans l’ordre, les jeunes disent vouloir devenir propriétaires de leur résidence principale, puis d’une résidence secondaire et, enfin, de terres. 

Investir en résidence seniors : placement idéal pour jeunes investisseurs ? 

Seulement, cette envie d’investir se heurte souvent à de nombreux obstacles, parmi lesquels :

  • Le manque d’apport ou une trop faible capacité d’épargne mensuelle. Or, il est possible d’investir en résidence services seniors à partir de 100 000 €, soit un ticket d’entrée relativement modeste pour de l’immobilier ;
  • Le manque de temps. Or, investir en résidence seniors revient à confier la gestion de son bien à un exploitant professionnel qui se charge de gérer la résidence, rechercher un locataire et encaisser les loyers ;
  • Le manque d’expérience et la crainte de faire un mauvais placement. Or, lorsqu’on investit en résidence seniors, toutes les étapes de l’investissement sont déléguées à un professionnel et les loyers sont garantis pendant toute la durée du bail commercial. Autant d’éléments qui rassurent lors de la décision d’investir ;
  • La mobilité des jeunes. A bon quoi acquérir sa résidence principale lorsqu’on est amené à changer de ville voire de région tous les ans ? Or, réaliser un investissement locatif permet de faire un achat immobilier sans sacrifier sa liberté de bouger.

 

Téléchargez notre guide pour investir

 

L'actualité de Domitys Invest

Ils nous font confiance

  • Logo Allianz
  • Logo Société Générale
  • Logo Crédit Mutuel Arkéa
  • Logo Banque Palatine
  • Logo BPI
  • Logo Crédit Agricole
  • Logo Caisse des dépôts
  • Logo Caisse d'Epargne