• Vie en résidence

    Ils ont fait le choix d’emménager à deux

    La retraite se passe de plus en plus souvent à deux. C’est l’Insee qui le dit. Conséquence, les résidences seniors accueillent de plus en plus de couples. Aujourd’hui, les résidences DOMITYS accueillent 25% de couples. Une évolution qui s’explique notamment par la réduction de l’écart d’espérance de vie entre les hommes et les femmes.

Ils ont fait le choix d’emménager à deux

Le constat peut paraître surprenant à une époque on parle de montée de l’individualisme et d’éclatement de la cellule familiale. Pourtant, d’après l’Insee, on vit plus fréquemment en couple depuis le début du 20e siècle. 

De plus en plus de couples à un âge élevé 

En fait, cette situation n’est pas d’abord le fait d’une évolution des mœurs mais bien plutôt d’un changement démographique. La combinaison de l’allongement de l’espérance de vie et du recul de l’âge moyen au veuvage a pour effet d’augmenter la part de couples aux âges élevés. Entre 1999 et 2006, la part des femmes de 80 ans en couple est ainsi passée de 26% à 32%. 

A y regarder de plus près, l’allongement de l’espérance de vie ne touche pas de manière égale les hommes et les femmes. Il ne faut pas confondre en effet espérance de vie et espérance de vie en bonne santé. L’écart d’espérance de vie en bonne santé entre les hommes et les femmes a ainsi été divisé par deux entre 1995 et 2012, passant de 2,4 ans à 1,2 an. Résultat, les seniors sont plus nombreux à vieillir en couple. 

Emménager à deux : c’est possible 

Il est donc assez logique de constater que les couples sont de plus en plus nombreux en résidence seniors. On rencontre plusieurs cas de figure.  

D’un côté, il y a ceux qui font le choix d’emménager en couple car la santé d’un des deux conjoints se dégrade. C’est le cas de M. et Mme Ducatillion, résidents à la résidence DOMITYS de Cambrai (59) : « Fin 2014, la santé de Madame s'est un peu dégradée. A cause de problèmes de vue, elle ne pouvait plus conduire et, habitant à la campagne, cela était embêtant. Nous voulions de la sécurité et des services. Alors nous sommes venus visiter la résidence et il n'y a pas eu besoin d’un Séjour Découverte pour nous décider, nous avions déjà fait notre choix. » 

De l’autre, il y a ceux qui ont tout simplement besoin de rompre l’isolement relationnel, qui peut exister même lorsqu’on vit à deux. Ainsi M. et Mme Coulon, de la résidence DOMITYS d’Alençon (61) : « Nous sommes les plus anciens  […] Nous sommes venus à Alençon pour nous rapprocher de nos enfants et petits-enfants mais nous voyageons beaucoup. » 

Un choix résidentiel évolutif en fonction des circonstances 

Si certains couples hésitent à sauter le pas par peur de ne pas pouvoir garder leur T2 ou leur T3 très longtemps, il est important de conserver à l’esprit que les choix résidentiels sont totalement évolutifs en résidence seniors.

Par exemple, si un des deux conjoints bascule progressivement dans la dépendance et doit rejoindre un Ehpad (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) proche, l’autre peut emménager dans un logement plus petit au sein de la même résidence. Cette souplesse n’existe tout simplement pas au domicile traditionnel. Emménager en couple devient dès lors un choix naturel en résidence seniors !

 

Découvrez notre concept

 

L'actualité chez DOMITYS

  • 94%

    DE SATISFACTION

  • n°1

    DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS

  • qualité certification afnor résidence services seniors

    NOS RÉSIDENCES CERTIFIÉES